Actualités

Batimat 2015

 

Vivre BATIMAT jusqu’au bout !

 

BATIMAT n’est pas un salon ordinaire, il est le rendez-vous incontournable du monde de la construction. Aussi cet évènement biannuel n’est pas à prendre à la légère.

Outre le fait qu’une participation réussie impactera directement l’image de la Société EVEREST aux yeux des prospects et des clients, la présence à ce salon conforte le positionnement auprès de nos partenaires et fournisseurs.

Aussi, c’est un travail préliminaire important qui a permis à EVEREST de réussir un très beau BATIMAT 2015 Puis survivre au stress de la préparation des catalogues et de leurs impressions, de la rédaction du MAG N°2 et de son tirage (bien sur juste la veille du salon)

 

La préparation des machines sélectionnées est cruciale. Elles auront été collectées, réceptionnées par un contrôleur agréé, chargées sur un porte char (en priant le ciel qu’il ne pleuve pas) puis bichonnées, briquées, lustrées.

Enfin c’est la décoration et l’intendance pour 5 jours d’espoirs.

Y aura-t-il une affluence satisfaisante ?

Et bien oui ! Ce cru 2015 est un grand gru BATIMAT et le stand EVEREST a été particulièrement fréquenté avec plus de 450 demandes de devis.

Mais ce n’est pas uniquement le quantitatif qu’il faut retenir mais la qualité des visiteurs.

En effet, les grands loueurs, se sont déplacés (Directions techniques, Directions des achats), mais aussi une grande représentation des ténors de la construction (Vinci, Bouygues, Eiffage etc…), sans oublier les institutions de conseils à la prévention des risques professionnels, très sensibles à nos démarches dans ce thème.

 

Deux grandes motivations de nos visiteurs se détachent

  • La recherche de solutions de levage basse hauteur
  • La recherche de solutions ergonomiques et sécuritaires dans la manutention du verre

Il semble que le secteur de la construction prend enfin conscience que l’utilisation d’échelles, d’escabeaux ou de tours d’échafaudage roulant est, d’une part, interdits par le code du travail et, d’autre part, lourds et peu performant sur les chantiers.

Les petites nacelles telles que le PICOLIFT ou ECOLIFT séduisent énormément et répondent parfaitement à cette attente. Elles plaisent en raison de leur commodité, de leur zéro entretien, et de leur faible coût.

En ce qui concerne nos techniques de manutention des vitrages, elles répondent à une réalité flagrante observée par tous les intervenants en miroiterie et menuiserie aluminium : les verres pèsent de plus en plus lourd.

EVEREST présentait ainsi une gamme complète et très pertinente d’accessoires et de machines pour soulager les monteurs, sécuriser les vitrages et rentabiliser les chantiers.

Le Diable EXPRESS 200 que nous avons présenté a étonné plus d’un professionnel. Voilà un petit ensemble démontable, entièrement manuel, capable d’assister une équipe de montage en portant, déplaçant, pivotant, basculant des verres jusqu’à 200 kg, sans effort et pour un simple budget de 2.500 €.

D’aucuns auront bien sur appréciés la gamme complète de charriots robots à ventouses et plus particulièrement le tout nouveau GLASLIFT 550 à élévation sur double pantographe et à déplacement hydrostatique.

Alors, quand retentirent les klaxons traditionnels marquant la fin du salon en ce vendredi soir du 6 novembre, ce fut avec une immense satisfaction du devoir accompli que l’Equipe EVEREST pu enfin espérer à un repos mérité

 

Mais pas avant d’avoir bien vite démonté le soir même, pour laisser place nette, et surtout pas avant d’avoir fêter dignement l’esprit d’équipe et de fraternité qui anime notre entreprise